Réduction des déchets verts

Vous ne savez pas quoi faire de vos déchets verts ? Vous souhaitez faire moins d’allers-retours en déchèterie ? Le SEROC vous propose de faire du paillage. Chaque plantation a son paillage, et ça n’a que des avantages !

Le mulching

Le mulching est une technique utilisée pour broyer l’herbe directement au jardin. Depuis une quinzaine d’années, les tondeuses sont, pour la plupart, conçues pour accueillir un kit mulching, que l’on peut commander un magasin spécialisé.

La tonte en mulching doit être faite régulièrement pour que la taille des brins soit infime. Il est important de réaliser une tonte normale au début et à la fin de la saison. Le mulching ne s’utilise pas sur une herbe mouillée.

Le mulching améliore la qualité du sol. Les déchets sont déposés et la matière organique retourne au sol. Il est parfois nécessaire de scarifier l’herbe, à peu près deux fois par an : au printemps après les premières tontes et en automne pour fortifier le gazon avant l'hiver et éliminer le paillis (herbes sèches).

Pour équilibrer le sol, il est intéressant d’épandre les cendres de cheminée sur l’herbe l’hiver.

Le compostage des tontes

Le compostage des tontes est possible mais demande une zone spacieuse dans votre jardin et une source de matières sèches suffisante pour la saison estivale (stock de feuilles mortes, broyat de bois, paille).

La tonte est un déchet très azoté qui a besoin d’une quantité de carbone importante pour pouvoir se composter (1/3 azote, 2/3 carbone).

Des silos peuvent être fabriqués avec des matériaux de récupération, au fond de votre jardin, qui permettront de contenir la matière. Le tas est aussi possible.

Conseils : si le tas ne vous plaît pas visuellement, vous pouvez éventuellement prévoir de planter une haie autour. Un tas ou un silo peut être mélangé au fur et à mesure. Des outils faciles d’utilisation existent aujourd’hui pour faciliter le retournement, notamment le Brass’compost. La matière peut aussi être déplacée avant la mise en maturation pour aérer l’ensemble de la matière une seule fois.

Le principe de la rotation est de travailler d’une année sur l’autre sur deux tas différents, avec toujours un stock à déchets secs, comme expliqué sur le schéma ci-dessous :

Chaque année, une quantité importante de compost pourra être épandue au jardin.
Les autres déchets verts en mélange de type mauvaises herbes, déchets du potager, tailles de haies, feuilles mortes et autres, peuvent être compostés ou mis en paillage au pied des plants de potager. La matière organique retournera au sol.


Le paillage des tontes

Le principe du paillage consiste à recouvrir le sol d’une couche de déchets (tontes, paille, broyat de bois, compost, cendres,…). Il permet :
- de conserver l’humidité au pied des légumes dans le potager pour l’été,
- d’éviter la pousse des mauvaises herbes. Les sols ont moins de lumière ce qui limite la germination par photosynthèse,
- de protéger le sol du gel durant l’hiver,
- d’améliorer la qualité du sol. En effet, les lombrics du sol remontent à la surface chercher de la matière organique déposée en paillage.



La tonte peut être utilisée en paillage

- En fine couche (< 3cm), elle peut être installée au pied des légumes feuillus pour apporter beaucoup d’azote (ex : salades, rhubarbe, épinards, choux,…) mais aussi au pied des légumes réclamant beaucoup d’eau (ex : concombres, courges, potirons,…). Avec le temps, les lombrics du sol vont remonter à la surface pour venir chercher la matière organique. Une partie des tontes seront donc assimilées pour enrichir le sol). L’autre partie de la tonte va sécher en surface en se transformer en paillis sec. A la fin de la saison, le reste du paillis sec en surface pourra être composté ou réintégré au sol au printemps.

- En couche plus épaisse (> 3cm), la tonte peut être déposée sous les haies ou au pied des arbres fruitiers, pour éviter les manipulations lors de la tonte par exemple. En effet, le paillage de tonte va éviter la repousse des herbes et permettra donc la facilité de la tonte.

Le paillage peut aussi être réalisé avec d’autres déchets (broyat de bois, paille, feuilles mortes,…).



N’hésitez pas à contacter le SEROC pour toute question ou à consulter la Foire aux questions sur le compostage.