Unité de transfert de Bayeux


Un équipement pour transporter les déchets vers de nouveaux centres de traitement

Pour faire face à la fermeture du centre d'enfouissement technique de la société SEA à Esquay-sur-Seulles et assurer la maîtrise des coûts de la collectivité, le SEROC a construit une unité de transfert des déchets ménagers. Mise en service le 2 juillet 2018, les déchets collectés du Bessin sont centralisés afin de les orienter vers de nouveaux centres de traitement tout en optimisant le transport.
 
Le principe consiste à transférer les déchets des camions-bennes dans des semi-remorques d’une contenance supérieure en sécurisant les conditions d’exploitation dans un bâtiment fermé et hermétique.

           
L’unité de transfert est composée de 7 quais où transitent 33 587 tonnes de déchets ménagers :
- 22 500 tonnes d’ordures ménagères.
- 4 681 tonnes des déchets du tri sélectif.
- 6 406 tonnes de tout-venant.


Le fonctionnement de l’unité de transfert


Tout comme celle située à Maisoncelles-Pelvey, l’unité de transfert à Bayeux est composée de quais hauts qui accueillent les camions-bennes en marche arrière et de quais bas d’où sortent les semi-remorques une fois chargées, sous bâtiment. 

Une fois le camion-benne dans l’unité de transfert, la porte se referme automatiquement. Le camion peut alors verser son chargement à travers une trémie. Les déchets sont réceptionnés dans une semi-remorque débâchée.

La technologie du fond mouvant alternatif (FMA) assure un remplissage optimal. Grâce à un groupe hydraulique, un mouvement de va et vient permet aux déchets de se tasser au fond de la semi-remorque jusqu’à atteindre sa capacité de remplissage maximale.   
Une fois que la semi-remorque est remplie et entièrement bâchée, la porte du quai bas s’ouvre pour qu’un véhicule tracteur vienne s’atteler à la remorque et sorte de l’unité de transfert avant que la porte ne se referme derrière lui automatiquement.